4.33
(3 Notes)

ZOAH – Conseillers

Catégories : Formations
Liste de souhaits Partager
Partager le cours
Lien de la page
Partager sur les réseaux sociaux

À propos du cours

ZOAH est une formation sur les pertes de grossesses volontaires ou non (IVG, IMG, Fausse-couche). Elle contribue activement au renouvellement de l’intelligence concernant des sujets comme : la contraception, le diagnostic prénatal, le deuil non-résolu, l’éthique, les mécanismes de défense, etc.

Ce module s’adresse particulièrement aux conseillers en relation d’aide et aux accompagnateurs. Il permet de comprendre les enjeux spécifiques et les conséquences induites par les pertes de grossesse chez les différents individus concernés : père, mère, frères et sœurs, etc

Contenu du cours

Zoah – formations des Conseillers

  • #1
    01:04:27
  • #2
    01:16:28
  • #3
    01:10:18
  • #4
    33:33

Notes et avis de l’apprenant

4.3
Total 3 Notes
5
2 Ratings
4
0 Rating
3
1 Rating
2
0 Rating
1
0 Rating
KD
Il y a 3 semaines
Je suis issue d’une famille avec énormément de secrets de famille et des mensonges du côté maternel et paternel, dés déviations sexuelles qui ont produit beaucoup de dégâts.
J’ai souffert toute ma vie d’abus psychologiques et physiques, de blocages dans mes projets de vie, de symptômes d’autodestruction incompréhensibles,
J’ai vécu une fausse couche, deux grossesses extra-utérines (la première non diagnostiqué, malgré la visite médicale), une FIV.Tout ce qui s’est passé autour de cette FIV me semblait une obligation, un paiement, un cauchemar. Je n’étais pas moi-meme. Nous n’avons pas ose le vivre ouvertement. Je l’ai vécu comme une honte, et je me suis vue comme dans un film de la dernière guerre. Quelque chose a subitement pris pouvoir en moi pour me livrer à prendre cette décision complètement à l’opposé de mes valuers. Il m’a fallu des années pour en parler la première fois. Et par la suite je l’ai souvent à nouveau “oublié”, occulté. C’est à la fin de c3 cours, quand le mot à été nommé que cela est revenu à mon esprit.
J’ai été touchée et soulagée qu’enfin dans le milieu chrétien on en parle, tout en apportant une clarté dans les réponses bibliques et quoi faire à partir de là.
Merci Jésus, merci Esprit Saint, merci Sandra et toutes celles et ceux qui ont contribué à partager ces révélations!
Je sentais l’appel de faire quelque chose pour aider à guérir celles et ceux qui ont passé par là e,t surtout, à protéger et préparer nos jeunes pour une vie digne de pourquoi nous avons été créés.
Je me réjouis de voir la différence dans ma propre vie et ma capacité de communiquer avec clarté à ces sujets.
À l’instant, je sens encore un manque de clarté concernant la FIV. Je ne sais non plus pas ce que sont devenus les ovules congelés.
Je suis très motivé pour être mieux formé par Sandra et toute l’équipe, afin d’être une lumière dans ce monde!
Ceci est mon premier cours. Je suis intéressée à toute approfondissement de formation pour l’utiliser à la ligne de prière, comme dans le quotidien.
GR
Il y a 7 mois
Le long exposé permet de survoler les problématiques liées à la conception de la vie, la mort prématurée volontaire ou non. L’enseignement se fait au gré d’un discours qui progresse lentement et tournoie dans de longues digressions sur des sujets parfois annexes.

Je m’attendais à un cours avec un contenu bien référencé, me permettant de l’utiliser en tant que responsable d’église, pour accompagner des personnes. Or ce n’est pas le cas. Il s’agit plutôt d’introductions sur ces sujets, un moment de réflexion ou les sujets sont survolés plutôt qu’étudiés.
L’écoute du Saint Esprit semble associé au fait de laisser l’inspiration conduire l’orateur dans son discours, même dans des sujets annexes. La structure du discours apparait alors comme décousue et il est très difficile ensuite d’y retrouver les éléments clé du discours, d’autant plus que même l’orateur perd parfois lui-même le fil de son discours.
Cette remarque vaut également pour les vidéos du cours Esaïe61 que je suis en parallèle.

Quelles sources?
Dans cet exposé les sources sont évoquées le plus souvent de façon évasives. Dans les annexes, il n’y a ni résumé ni liste des ouvrages de références. Or c’est le baba enseigné au collège et à l’université! Lorsqu’on avance des propos, chaque affirmation doit pouvoir s’appuyer sur des sources vérifiables et on indique les références utilisées, la page, etc.
Dans cet exposé le discours est fait comme si tout était de l’ordre de l’évidence, comme si tous les auditeurs acceptaient unanimement les avis de l’orateur. J’en conclus que ce discours ne s’adresse qu’à des chrétiens qui croient l’orateur sur parole ou qui sont déjà renseignés et convaincus sur ces sujets.

Quelles références bibliques peut-on utiliser pour aborder la contraception, la perte de grossesse, l’avortement? Pourrait-on avoir une liste utilisable pour préparer nos exposés pour l’église et les groupes de jeunes? Les schémas montrés pourraient-ils aussi figurer dans les annexes?
Quels ouvrages de psychologie peuvent permettre d’en savoir davantage, sur l’impact psychologique d’un avortement, par exemple?
Le témoignage d’avortement ouvre également des questions au sujet de l’au-delà qui mériterait quelques pistes. Ce sujet a été longuement réfléchi par les théologiens: où sont les avortons et les morts-nés? Sans forcément parler des nimbes que dire aux parents à ce sujet?

Contraception:
Le sujet de la contraception ouvre une question grave concernant l’utilisation de la pilule. Selon l’information donnée ici tous les couples ayant fait usage de la pilule comme moyen de contraception sont susceptibles d’avoir avorté sans le savoir, donc d’avoir les mains sales devant Dieu. Le sujet est suffisamment grave pour mériter de plus amples éclaircissements et de solides références médicales.

Alternatives à l’avortement:
En donnant la vie, Dieu montre qu’il désire cet enfant unique et a un projet pour lui. Considérer cela est une première étape idéologiques. Mais quelles sont les pistes concrètes à proposer aux parents en crise? Quelles alternatives apporter au «planning familial»?
Il y a une réflexion au sujet des enfants non-désirés, puis adoptés. Un témoignage d’adoption est raconté ainsi qu’une évocation du récit de Moïse, pour montrer que le plan de Dieu se réalise parfois via l’adoption. Pourtant Jésus n’est-il pas l’exemple type? Il n’a pas été un enfant désiré, au point que Joseph a du recevoir une vision pour pouvoir accepter la situation. Comment aborder le sujet des parents n’ont reçu ni songe ni conviction?
Comment accueillir des personnes ayant vécu ces situations? Comment écarter les mauvais conseillers dans la paroisse qui culpabilisent, contraignent et menacent?
Comment enseigner nos jeunes, nos paroissiens sur ces sujets? Par où commencer?

Comment se déroule un entretien individuel? Combien de temps durent-ils? Etc.

Une formation pour devenir conseiller:
Le but de mon retour est de dire qu’en l’état, la série de vidéos est utile pour l’édification personnelle d’un chrétien évangélique qui ne va pas enseigner sur ces sujets. Ce n’est pas un cours utilisable comme un outil permettant de devenir conseiller. Il n'y a d'ailleurs ni examen proposé, ni compte rendu à fournir pour achever la formation et devenir conseiller. Pour en faire un outil utile aux les responsables d’églises et de groupes de jeunes, je suggère de découper l'exposé en petites vidéos sur chaque sujet, accompagné des références ainsi un FAQ, des sites utiles, etc. Pour atteindre un public plus large il est à mon avis nécessaire de présenter ces sujets de façon beaucoup plus structuré et référencé.
Florianne Ballandras
Il y a 10 mois
Poignant à tous les niveaux.